Swatch inaugure une des plus grandes structures en bois du monde

Seul du bois de provenance suisse a été utilisé pour la construction du bâtiment

Accueil / Actualité Bois / Swatch inaugure une des plus grandes structures en bois du monde

Après des travaux qui ont duré presque cinq ans, Swatch inaugure son nouveau siège à Bienne. Il s’agit de l’une des plus vastes structures en bois du monde, conçue par l’architecte japonais Shigeru Ban. Représentatif d’un nouveau chapitre de l’histoire de la marque, ce bâtiment défie les conventions contemporaines.

Le bâtiment

Lumineux et doté d’une silhouette incurvée, le nouveau bâtiment Swatch s’étend sur 240 mètres de long et 35 mètres de large. À son point culminant, la façade mesure 27 mètres. Son design atypique rompt avec la conception traditionnelle des immeubles de bureaux et s’intègre harmonieusement dans l’environnement urbain. La forme de ce bâtiment stimule l’imagination – comme pour une oeuvre d’art, l’interprétation réside dans l’oeil de l’observateur.

D’une superficie de plus de 11’000 mètres carrés, la façade voûtée du bâtiment s’élève avec douceur de l’entrée et des interfaces vers la Cité du Temps. L’extérieur et l’intérieur recèlent une variété de motifs avec des formes courbes, des couleurs et de la transparence. Des matériaux et des éléments de construction classiques y ont trouvé un usage novateur.

La vaste façade de l’édifice repose sur une ossature grillagée en bois. Ce matériau traditionnel a été choisi pour ses propriétés écologiques et durables. De plus, le bois peut être travaillé avec flexibilité et permet des découpes extrêmement précises. Ce sont là des qualités indispensables pour une construction dans laquelle chaque millimètre compte. Lors de la phase de planification, la technologie 3D la plus récente a permis de définir la forme et le positionnement exacts des quelque 4’600 poutres de l’enveloppe de la grille en bois.

Chaque pièce a été ajustée à la perfection grâce à l’utilisation d’un système d’insertion sophistiqué. L’ossature en bois du bâtiment Swatch abritant un vaste ensemble de bureaux, elle devait également répondre à diverses exigences techniques. Un réseau complexe de câbles est discrètement intégré à sa structure.

Développement durable

L’utilisation judicieuse des eaux souterraines pour le chauffage et la climatisation du bâtiment, de même que le recours à l’énergie photovoltaïque, contribuent de manière significative à la limitation des émissions de CO2. Le bâtiment dispose : de vélos en libre-service et stations de recharge Velospot, de vitrages et stores intelligents, d’un éclairage par diodes électriques lumineuses et de systèmes de ventilation à haut rendement. Les bureaux sont quant à eux dépourvus de papier. Grâce à des technologies de pointe et un vaste savoir-faire, le nouveau siège de Swatch prouve qu’une construction et des méthodes de travail contemporaines peuvent être en parfaite harmonie avec la nature. Seul du bois de provenance suisse – en grande partie de l’épicéa – a été utilisé pour la construction du bâtiment. Le volume exploité représente un peu moins de 1’997 mètres cubes, une quantité qui repousse en moins de deux heures dans les forêts suisses.

Le concept énergétique du bâtiment repose sur la technologie solaire et l’utilisation des eaux souterraines. Ainsi, la ventilation, la climatisation, le chauffage et l’éclairage de base fonctionnent de manière autonome, aussi bien pour le siège de Swatch que la Cité du Temps. Le recours aux eaux souterraines assure le chauffage et le refroidissement du nouvel édifice. Swatch partage ses ressources avec la Cité du Temps et la nouvelle manufacture Omega, active depuis 2017. Neuf puits souterrains répartis sur l’ensemble de la zone servent de réservoirs d’eau, tout comme deux anciens réservoirs de mazout transformés en réservoirs d’eau. 442 panneaux solaires incurvés et conçus sur mesure ont été intégrés à la structure en alvéoles de la façade. Les 1’770 mètres carrés de structure photovoltaïque permettent de générer 212,3 MWh d’électricité par an, un volume comparable à la consommation annuelle moyenne de 61 ménages.

L’architecte

Né en 1957 à Tokyo et lauréat du prix Pritzker 2014, Shigeru Ban est non seulement connu pour ses structures sophistiquées et ses méthodes non conventionnelles, mais également pour le caractère humaniste de son oeuvre et sa contribution décisive à l’innovation en architecture. Swatch Group a collaboré pour la première fois avec l’architecte lors de la conception du Nicolas G. Hayek Center de Tokyo, qui a ouvert ses portes en 2007. En 2011, son projet a remporté le concours d’architecture de Swatch Group pour la construction du nouveau siège de Swatch, la nouvelle manufacture Omega et la Cité du Temps. Son concept à la fois original et fonctionnel a emporté l’adhésion, tout comme sa capacité à respecter l’esprit propre à la marque pour chacun de ces bâtiments. Enfin, Shigeru Ban a tenu compte du contexte urbain et des bâtiments existants en les intégrant dans le projet global.

[Images : © By Swatch]

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Note moyenne 5 / 5. Votes : 2