L’arbre arc-en-ciel

The Rainbow Tree : un projet en bois massif de 32 étages et 115 mètres de hauteur aux Philippines

Accueil / Actualité Bois / L’arbre arc-en-ciel

Vincent Callebaut Architectures a imaginé The Rainbow Tree, une tour de copropriété modulaire en bois massif à Cebu City, aux Philippines. Révélant l’héritage philippin culturel et naturel, le projet, nommé d’après un arbre emblématique et coloré des Philippines, l’eucalyptus arc-en-ciel, a été entièrement conçu de manière à réduire l’empreinte carbone du bâtiment.

Cette tour organique intègre les principes du bioclimatisme passif et les énergies renouvelables de pointe. Le Rainbow Tree est paré des plus belles essences végétales provenant des forêts tropicales avoisinantes. Cette robe luxuriante de plus de 30 000 plantes, arbustes et arbres tropicaux dessine une spirale florissante aux couleurs de l’arc-en-ciel et apporte un vent de fraîcheur au cœur du Cebu Business Park construit principalement de béton et d’acier.

Vincent Callebaut Architectures

Le Rainbow Tree est un empilement géométrique en quinconce de 1200 modules de 4 mètres de côtés et de 3,2 à 4,8 mètres de hauteur. Tous ces modules sont construits en bois massif, préfabriqués et standardisés en usine avec un très haut degré de précision. Ils sont directement inspirés des « Bahay Kubo » (littéralement, maisons cubiques, également connues sous le nom de Huttes Nipa). Ces maisons nomades indigènes étaient fabriquées en matériaux naturels provenant de la forêt comme le bois, le bambou et les feuilles de palmier. Avant l’arrivée des colonisateurs espagnols avec leurs constructions sur socle de pierres, cette maison rurale de l’habitat traditionnel philippin reposait originellement sur pilotis et s’ancrait sur le tronc des arbres près des rizières, des cocotiers et des vergers.

Ces « Bahay Kubo » biosourcées respirent ! Elles sont en symbiose avec la nature. Leur identité architecturale révèle qu’elles sont fondées sur la ventilation, les grands espaces intérieurs ouverts et les jeux de terrasse adaptés au climat tropical. Ces trois fondements sont à la base du concept architectural pour construire une tour en CLT.

Le processus de fabrication du CLT demande une quantité d’énergie bien moins importante que celui du béton ou de l’acier, et de plus il ne génère pas de gaz à effet de serre. Pour rappel, produire 1 tonne de béton génère 2.42 tonnes de CO2 et produire 1 tonne d’acier génère 0.938 tonnes de CO2.

En terme de résistance au feu, rappelons que le bois se consume lentement, ne dégage pas de toxiques, transmet la chaleur 250 fois moins vite que l’acier qui fond et 10 fois moins vite que le béton qui craque sous l’effet des flammes.

Construit à partir d’arbres coupés et récoltés en circuit-court dans l’archipel au cœur de forêts écoresponsables – où un arbre coupé est égal à un arbre replanté – le Rainbow Tree est donc un véritable puits de séquestration de carbone. En effet, lors de la croissance des arbres par photosynthèse naturelle, le carbone stocké se retrouve comme « emprisonné » dans le bois massif et n’est donc pas relâché dans l’atmosphère. Pour une tonne de bois produite, environ 0.9 tonnes de carbone sont séquestrées.

On parle donc d’un bâtiment à empreinte carbone négative !

Vincent Callebaut Architectures

Intégrant l’agriculture urbaine et les énergies renouvelables, le Rainbow Tree est un prototype de forêt verticale entièrement biosourcée respectant les quatre piliers de la ville écologique du futur que sont l’autosuffisance énergétique, l’écologisation des bâtiments et le développement de l’agriculture urbaine, ainsi que la mobilité douce et l’innovation sociale.

ArchDaily

Vincent Callebaut Architectures has imagined The Rainbow Tree, a modular mass timber condominium tower in Cebu City, Philippines.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Note moyenne 0 / 5. Votes : 0

Soyez le premier à noter cet article !