Art : Le rêveur de la forêt

Grande inspiratrice de légendes, contes et croyances, la forêt cristallise les projections collectives et intimes

Accueil / Actualité Bois / Art : Le rêveur de la forêt

Inspirée par l’œuvre de Zadkine, Le Rêveur de la Forêt (1943-44), une exposition interroge la fascination contradictoire qu’a exercé la forêt, depuis le début de la révolution industrielle jusqu’à l’époque contemporaine

L’exposition interroge la fascination faite de peur et d’enchantement mêlés que suscite la forêt dans l’imaginaire commun. Refuge du vivant, du sauvage, du sacré, le monde sylvestre représente ce qui échappe aux entreprises humaines de domestication et de rationalisation du monde ; ce qui leur préexiste et leur survivra.

« Les sculpteurs de ma génération […] et moi-même pouvons être considérés comme les continuateurs de l’antique tradition de ces tailleurs de pierre et de bois qui, partis de la forêt, chantaient librement leurs rêves d’oiseaux fantastiques et de grands fûts d’arbres. » Ossip Zadkine, Civiltà delle macchine, Rome, n°1, 1963

Puisant à des sources multiples – poésie, philosophie, sciences – Le Rêveur de la Forêt croise les époques, les médiums et les genres. L’exposition réunit presque une centaine d’œuvres d’une quarantaine d’artistes. Grâce à des prêts exceptionnels de musées, de collections privées ou d’artistes, elle éclaire de manière inédite l’œuvre d’Ossip Zadkine, la matérialité vivante caractéristique de ses sculptures et leur lien organique à la forêt. Autobiographique, le titre renvoie au sculpteur, à son attachement intime à la forêt.

Guidé par des veilleurs visionnaires qui, pour nourrir leur art ou le régénérer, réellement ou métaphoriquement, font de multiples aller-retours jusqu’au cœur du monde sauvage, le visiteur effectue une promenade de l’orée des bois à l’écosystème naturel et jusqu’aux mystères de la forêt. Ainsi découvre-t-il l’évolution et la transformation du regard porté sur la forêt, organisme vivant.

Jusqu’au 23 février 2020, Musée Zadkine, Paris
 

Musée Zadkine, Paris

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Note moyenne / 5. Votes :

Soyez le premier à noter cet article !