PROGRAMME

Journée 1

PROGRAMME

Journée 2

PROGRAMME

Journée 3

La filière forêt-bois appréhendée dans son ensemble

Quelques adaptations du programme sont possibles. L'icône P suivant le nom d'un intervenant vous permet d'ouvrir la fiche d'informations de celui-ci.

Acte 1 : Exploiter la forêt pour protéger la planète

Comment la filière bois anticipe-t-elle les grands enjeux actuels ?

  • Accueil

  • Introduction et modération

    Claude Haegi, Président des Rencontres WoodRise et de Lignum Genève

    Roger Beer, Ingénieur forestier EPFZ, responsable du secteur des forêts et des arbres isolés à l'État de Genève

    Ernst Zürcher, observateur scientifique, professeur et chercheur en science du bois

  • La forêt, une arme contre le réchauffement climatique ? Quelles sont les solutions pour faire face aux changements ?

    Florian Steierer
    Commission Économique des Nations Unies pour l’Europe (UNECE)
    Dans le contexte de la globalisation économique et environnementale, la gestion du patrimoine forestier devient un enjeu important du développement durable. Comment concilier, à l’échelle planétaire productivité et biodiversité ?
    Marc Chardonnens
    Directeur de l’Office fédéral de l’Environnement (OFEV)
    L'engagement de la Confédération pour le bois Suisse et la forêt / Das Engagement des Bundes für Schweizer Holz und Wald
    Emmanuel Acchiardi
    Architecte Sous-directeur Qualité et Développement durable dans la Construction, Ministère de la Transition écologique et solidaire
    Pascal Junod
    Ingénieur forestier, responsable du Centre de compétence en sylviculture (Lyss, BE)
    Forêt et bois, nos alliés, sous l’égide de la sylviculture, pour contrer le réchauffement climatique
  • Pause café

  • Peut-on optimiser la ressource forestière grâce aux dynamiques territoriales ?

    Patrik Fouvy
    Directeur, service du paysage et des forêts, État de Genève
    La coopération transfrontalière dans le domaine du bois est-elle un choix ou une nécessité?
    Loïc Hervé
    Sénateur de la Haute-Savoie, Président de l’Association des Communes forestières Auvergne-Rhône-Alpes
    Label de qualité, labels de provenance. Français et Suisses jouent-ils la carte de la coopération ?
    Jean Rosset
    Président de la Société Forestière Suisse
    Quelle forêt pour le 22ème siècle ?

    Le cycle de nos forêts se mesure à l’échelle du siècle. Comment le secteur forestier envisage-t-il la gestion de la ressource forestière régionale transfrontalière à long terme ?

  • Table ronde : « Région, la coopération transfrontalière fait-elle sens à l'heure des grands débats sur les labels et la provenance des bois ? »

    Olivier Chaumontet (Communes forestières Auvergne-Rhône-Alpes)
    Lionel Duchamps (Pôle Excellence Bois, Pays de Savoie)
    Daniel Ingold (Directeur Cedotec, office romand de Lignum)

Acte 2 : L’investissement durable

On parle Argent et Éthique ! L’essor de l’investissement durable. Le bois ?

  • Table ronde

    Modérateur : Fabio Sofia, Président de Sustainable Finance Geneva

    François Leforestier, Cabinet Leforestier Ltd
    Claudio Morelli, Pictet Asset Management (Funds Timber)
    Jean Laville, Associé de Conser SA et directeur adjoint de Swiss Sustainable Finance

  • Pause déjeuner

Acte 3 : Bois énergie

Le bois, une des pièces clé de la transition énergétique. A quelles conditions écologiques et économiques ?

  • Introduction et modération

    Claude Haegi

  • Stratégie énergétique 2050

    Daniel Büchel
    Sous-directeur de l’Office fédéral de l’énergie, directeur du programme SuisseEnergie et chef de la division des énergies renouvelables
    Naturel, renouvelable, favorisant l’emploi et la régénération des forêts, le bois représente une part de substitution aux énergies fossiles.
    Quel est son rôle dans le tournant énergétique ?
    Philippe Royer
    Directeur, service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants, État de Genève
    Comment valoriser dynamiquement le bois énergie dans une agglomération répondant à des exigences élevées de protection de l’air.

    Naturel, renouvelable, favorisant à la fois l’emploi local et la régénération des forêts, le bois énergie représente un potentiel conséquent dans l’optique du remplacement des énergies fossiles. Est-il pour autant devenu le fer de lance du tournant énergétique en Suisse et en France ?

  • Table ronde : « Les lois du marché constituent-elles le juste critère pour fixer le prix de l’énergie et permettent-elles d’exploiter l’important potentiel du bois ? »

    Jean-Michel Bonvin, Directeur GreenWatt Groupe E
    Eric Fournier, Fonds Air Bois, Maire de Chamonix, vice-président Énergie de la Région Auvergne-Rhône–Alpes
    Thierry Vialenc, Directeur Général et Administrateur délégué Sogetri SA, Groupe Helvetia Environnement
    Hervé Houin Directeur territorial de l'Office National des Forêts Auvergne-Rhône-Alpes
    Olivier Andres, Directeur général, office cantonal de l'énergie, État de Genève
    François Vuille, Directeur de l’énergie, Vaud
    Lionel Piet, Directeur général de la coopérative COFORET

    Entre souplesse de production, proximité et exigences écologiques, comment fixer et garantir un juste prix et une utilisation efficace et respectueuse ?

  • Pause café

Acte 4 : Industrie du bois

La quête du scénario idéal de gestion de la ressource bois.
Comment favoriser la solidarité de la chaîne du bois ?

  • Quel est le rôle de l’industrie du bois dans la bio-économie du futur ?

    Michael Gautschi, Directeur Industrie Bois Suisse
    Lucile Delaunay-Driquert, Weidmann Group

    Comment le secteur peut-il favoriser l’usage des matériaux biosourcés tout en favorisant la ressource locale ? Faut-il sécuriser davantage les approvisionnements à court, moyen et long terme ?

  • Table ronde : Quel scénario de gestion forestière pour quel modèle de développement ?

    Michael Gautschi (Industrie Bois Suisse)
    Lucile Delaunay-Driquert (Weidmann Group)
    Jean Wenger (Président ForêtNeuchâtel)
    Patrick Corbat (Directeur Général CORBAT A & C SA)
    Stéphane Grulois (FCBA, Institut national technique de la filière bois)
    Hans Zurbrügg (Swisskrono AG)

    La filière bois est confrontée à la concurrence des matériaux et à l’importation de bois de qualité à des prix avantageux. Dans ce contexte, quel scénario les politiques, industriels du bois et investisseurs doivent-ils privilégier pour maintenir la rentabilité de la ressource forestière en garantissant sa pérennité ?

  • Conclusions

    Interventions de :

    Ernst Zürcher, Observateur scientifique, professeur et chercheur en science du bois

    Josef Hess, Président de la Conférence suisse des Conseillers d’État sur la forêt, la faune et les paysages, ancien directeur à l’Office fédéral de l’environnement chargé notamment de la protection et de la santé des forêts

    Antonio Hodgers, Président du Conseil d’État de Genève, en charge du développement maîtrisé du territoire, comprenant notamment l’environnement et l’énergie

    Claude Haegi

L’innovation et la formation
Un matériau et des métiers d’avenir

Quelques adaptations du programme sont possibles.

Acte 1 : Le potentiel d’un matériau encore largement inexploité

Quelles recherches pour quelles applications ? L’impact scientifique et économique de la recherche dans le domaine du bois.

  • Accueil

  • Introduction et modération

    Claude Haegi, Président des Rencontres WoodRise et de Lignum Genève

    Frédéric Pichelin, Responsable de l’Institut des Matériaux et des technologies du bois (HES Bois, Bienne)

    Ernst Zürcher, Observateur scientifique, professeur et chercheur en science du bois

  • Quelles sont les priorités de la France et de la Suisse en matière d’innovation dans le domaine du bois ? Quel rôle l’industrie joue-t-elle ? Les partenariats public/privé sont-ils performants ?

    Olin Bartlome
    (Innovation Manager de S-Win (Swiss Wood Innovation Network) et Lignum Suisse)
    La recherche en Suisse
    Arnaud Godevin
    (Directeur de l’Ecole Supérieure du Bois (ESB), Enseignement et recherche, Nantes)
    La recherche en France
    Philippe Thalmann
    (Professeur EPFL, enseignement et recherche dans les domaines de l’économie, de l’environnement, du développement durable et des changements climatiques)
    Le rôle de la recherche fondamentale

    Le bois s’est libéré de son étiquette « de traditionnel » pour devenir un des composants les plus porteurs. Quels sont les marchés émergents ? Quelles innovations l’industrie et les organismes de recherche et de formation privilégient-ils pour les conquérir ?

  • Pause café

  • Quels projets, pour quelle filière de demain ?

    Marion Sanglard
    (HES Bois Bienne, recherche en chimie des matériaux et chimie verte)
    Coller le bois par la chimie verte : les adhésifs issus de ressources naturelles et renouvelables sont-ils une alternative aux adhésifs issus du pétrole ?
    Stefan Zöllig
    (DG de TS3 et Timber structures 3.0 fondateur de Timbatec ingéneurs bois )
    En quoi la technologie TS3 et le collage frontal de panneaux de bois révolutionnent-ils la construction ?
    Nicolas Henchoz
    (Directeur du laboratoire EPFL, Ecole cantonale des Arts de Lausanne ( EPFL+ECAL LAB))
    Bois densifié. Comment est-on parvenu à transformer les propriétés de bois tendre en celles du teck ou de l’ébène ?
    Fabienne Favre Boivin
    (HES d’ingénierie et d’architecture de Fribourg)
    Projet interreg Sylvo. Comment les ressources bois locales peu exploitées peuvent-elles se convertir en solution pour la filtration des micro et nano polluants contenus dans les eaux ?
    Cyril Jiguet
    (Co-fondateur et directeur de production de Weden, une matière nouvelle)
    Design et écologie : comment le Weden, ce stratifié bois breveté, ouvre-t-il le champ des possibles dans l’univers du mobilier, du design et du packaging ?
    Lucile Delaunay-Driquert
    (Weidmann Group)
    Quel est l’avenir, par exemple, du marché des microfibrilles de cellulose ?
  • Synthèse, discussion du panel

    Wood-home (habitat), wood-city (ville durable), wood-health (bois santé), smart-wood (la connectivité)… Ces domaines d’application dessinent les contours des marchés du bois à qui l’économie durable réserve une large place.

    À quel stade ces innovations en sont-elles ? Comment poursuivre leurs avancées ?

  • Pause déjeuner

Acte 2 : Rupture ? Innovation ? Progrès ?

Quelles avancées technologiques pour quel modèle de développement ? À qui l’évolution des matériaux et procédés bénéficie-t-elle ?

  • Avancée des techniques numériques de planification et de production

    Eric Müller
    (DG de Fagus Suisse, société WoodTech, Jura)
    Comment convertir le hêtre, particulièrement présent en Suisse, en l’un des matériaux de construction les plus performants ?
    Marc-André Gonin
    (Co-directeur de l’initiative Bois et Foret 4.0, HES Bois Bienne)
    Initiative forêt & bois 4.0. Comment les acteurs du réseau de valorisation du bois façonnent-ils leur mutation vers le numérique ?
    David Mivelaz
    (Président de Mivelaz Techniques Bois, certifiée CO2 Engaged)
    Willy Berthoud
    (Directeur associé de Cadwork (logiciel pour les professionnels de la construction bois)
    Risques et bénéfices de la collaboration digitale, dit le BIM, dans la construction bois.Réflexions entre un entrepreneur sensible à la question, et son équipementier cadwork ?
    Ce processus de partage d’informations en temps réel entre tous les intervenants d’un projet de construction constitue-t-il une avancée pour la filière du bois ou un levier de domination des gros acteurs sur les petits ?
  • Synthèse et discussion

    Mise en œuvre de nouveaux modèles économiques, standardisation des données, développement d’outils et de services, les approches innovantes devraient mobiliser toute la chaine du bois. Comment obtenir l’adhésion et fédérer l’ensemble des professionnels autour de nouvelles pratiques ?

  • Pause café

Acte 3 : Adéquation des compétences aux nouveaux usages du bois

Comment peut-on favoriser l’intégration de l’innovation et des nouvelles technologies à tous les métiers du bois ?

  • La filière du bois est-elle suffisamment formée ?

    Prof. Yves Weinand
    (Directeur du laboratoire I-Bois de l’EPFL)
    Les outils technologiques permettent aujourd’hui de percer les mystères de chaque tronc avant même leur coupe, un travail sur mesure, octroyant à chaque arbre une place unique. Comment ce procédé, émanant de l’EPFL impacte-t-il les entrepreneurs locaux ?
  • Table ronde : « Comment les écoles intègrent-elles l’innovation dans les parcours de formation ? Comment favoriser l’innovation par le travail conjoint des disciplines ? »

    Modératrice : Véronique Kämpfen, Directrice de la communication de la Fédération des Entreprises Romandes (FER)

    Prof. René Graf, Directeur du Département Bois et génie civil de la BFH
    Prof. Andrea Bernasconi, HES d’ingénierie et de gestion, Yverdon, VD, comité directeur S-WIN (Swiss Wood Innovation Network)
    Marc Lehmann, Doyen filière bois du Centre de Formation Professionnelle Construction (CFPC)
    Arnaud Godevin, Directeur de l’École Supérieurs du Bois de Nantes
    Arnaud Besserer, Maître de conférences et chercheur de l’École Nationale Supérieure des Technologies et Industries du Bois (ENSTIB)
    Pierre-André Dupraz, Ing. EPFL, professeur HES associé à l’HEPIA, Haute Ecole du Paysage, d’Ingénierie et d’Architecture de Genève, en charge de la filière génie civil

  • Conclusions de la journée

    Frédéric Pichelin

    Claude Haegi

    Ernst Zürcher, Observateur scientifique, professeur et chercheur en science du bois

Construire la ville du futur et sa densité avec le bois
Rencontres WoodRise en collaboration avec Ville en bois

Quelques adaptations du programme sont possibles.

Acte 1 : La politique, moteur de développement de la construction bois

Quelles villes ont fait le choix du bois et de l’environnement ?

  • Accueil

  • Introduction

    Claude Haegi, Président des Rencontres WoodRise et de Lignum Genève

    Hervé Froidevaux, Directeur Suisse romande, Wüest Partner AG

    Christophe Catsaros, journaliste, ancien rédacteur en chef de Tracés (architecture, urbanisme)

  • Le bois en force. Tour d’horizon de Bordeaux à Québec, en passant par Genève avec escales.

    Patrick Molinié
    Porte-parole de WoodRise Alliance
    Le bois, matériau essentiel au développement international des Villes durables. Bordeaux en 2017, Québec en automne 2019. L’intérêt d’une alliance internationale.
    Pascal Gontier
    Architecte DPLG, Paris
    L’atelier Pascal Gontier est lauréat de « Balcons en forêt » et du grand prix du jury du concours national Puca Adivbois (Association pour le Développement des immeubles à vivre en bois (grande hauteur).
    Le bois à l’échelle d’un territoire
    Bernard Benoit
    Ing. EPFL en structure bois, École des Beaux- Arts, conseiller WoodRise
    Survol des grands projets de bâtiments bois du Grand Genève français.
    Pascal Linh
    Senior Consultant, Wüest Partner
    Densification urbaine, surélévation. Étude menée pour le compte de l’Union des Villes Suisses (UVS).

    Les résultats de la recherche et de l’innovation technique sur les structures porteuses et les matériaux, ainsi que l’évolution des prescriptions en matière de protection contre les incendies, en tenant compte de la maitrise de ce risque, provoquent un engouement international en faveur du bois, dont on connait les qualités environnementales et climatiques.
    Les urbanistes et responsables politiques en font de plus en plus le choix pour répondre à leurs objectifs en faveur du développement durable.
    Quelle est la compétitivité du bois face aux matériaux traditionnels de la construction ?

  • Pause café

Acte 2 : Le bois pour la ville dense.

Pourquoi le bois est-il passé d’un matériau marginal à l’un des matériaux les plus prometteurs en matière de construction ?

  • Le bois superlatif. Exploit technologique et écologique.

    Øystein Elgsaas
    (Voll Arkitekter)
    Mjøstårnet : Les norvégiens Voll Arkitekter construisent actuellement l'immeuble en bois le plus haut dans le monde (84.50m).
    Récit d'un projet riche en superlatifs !

    L’enjeu de la maitrise des coûts

    Liselotte Eisenlohr
    (Zug Estate)
    Projet de référence Suurstoffi. Le point de vue de l’investisseur Zug Estate.

    La facilité constructive

    Laurence Friederich
    (Hospice général, Genève)
    L’option de l’Hospice général pour les modules des migrants. La réactivité inhérente à la construction en bois.
    Ulli Grassmann
    (Baumschlager Eberle)
    ZAC Clichy Batignolles à Paris.
    Romain Trolliet
    (propriétaire et directeur général du nouvel hôtel St-Alban 4* à la Clusaz)
    Choix d’un investissement totalement bois pour un bâtiment de 6 niveaux. Construction en 9 mois, ouverture décembre 2018.
    Laboratoire à taille réelle sur l’acte de construire de demain (Charpente Concept France).

    Matériau malléable et disponible, le bois permet des mises en œuvre rapides et maintenant en grande hauteur. Ses caractéristiques font- elles du bois un matériau pour répondre à toutes les situations, notamment d’urgence ?

  • Pause déjeuner

Acte 3 : Innover pour plus de créativité

Comment transformer les contraintes en opportunités ?

  • Le bois et la plasticité formelle

    Julien Grisel
    (Associé du bureau d’architectes Bunq)
    Première importante opération de logements dans le PAV (Praille-Acacias-Vernets), caserne des Vernets.
    Anouk Legendre
    (Associée du cabinet XTU)
    Utilisation du bois pour le pavillon français de la dernière expo Universelle de Milan. Développement des techniques environnementales naturelles, architecture écosystème climatique. Bâtiments à énergie positive. Végétalisation des constructions. Cité du Vin à Bordeaux.
  • Le bois dans l’environnement

    Yves Weinand
    (I-Bois EPFL)
    Réalisation du nouveau Théâtre de Vidy. Un modèle de construction durable. Innovations techniques multiples. Construction rapide adaptée au site naturel dans lequel il se trouve.
    Christian Dupraz
    (Christian Dupraz Architectes, Genève)
    Réalisation de la Maison des Compagnies à Meyrin. Elle doit servir d’espace d’accueil, de création, de production, de répétition pour les artistes de spectacles de danse et de pièces de théâtre. Construction en bois, démontable, pouvant être déplacée au bout de dix ans.
    Patrick Bouchain
    (Architecte et scénographe)
    Concepteur de la Grange au Lac à Evian, auditorium de musique mythique entièrement en bois (1200 places + 200 musiciens). Architecte atypique, anticonformiste. Quand un système devient trop prisé, Patrick Bouchain change de cap. Construire autrement. Construire moins cher, s’adapter aux réalités sociales, économiques et climatiques.

    Le bois permet-il, plus que d’autres matériaux, l’expression d’une certaine créativité plastique ? Sa malléabilité et son expressivité tectonique sont-elles un atout ou au contraire un frein à la généralisation de son emploi ? Son caractère instable, vivant, travaillé et ennobli par le temps, ajoute-il à son attrait ou est-il au contraire un obstacle à son utilisation massive ?

  • Pause café

Acte 4 : Le bois, matériau high-tech ou/et écologique ?

  • Table ronde : Quelles constructions en bois, écologiquement performantes, allez-vous construire ?

    Patrick Bouchain, Architecte
    Thomas Büchi, Ingénieur bois, maître charpentier, président Charpente Concept
    Christian Dupraz , Architecte
    Julien Grisel, Architecte
    Anouk Legendre, Architecte
    Yves Weinand, I-Bois EPFL, professeur et ingénieur-architecte

    L’image du bois en tant que matériau témoignant d’une sensibilité écologique est-elle compatible avec la réalité d’un produit issu de l’innovation technologique ? Le bois plutôt high-tech, plutôt écologique, ou les deux à la fois ?

  • Echange entre les participants du panel

Acte 5 : La volonté politique

  • Les représentants des Gouvernements cantonaux romands et des Départements français voisins montent au front pour exprimer leur intérêt pour les forêts de la région et un plus large usage de leur bois à des fins écologiques, économiques et sociales.

    Echange et signature d’une déclaration en faveur de la filière bois, contribution à une politique environnementale climatique responsable et favorable au bien-être des habitants.

    Jacqueline de Quattro, Conseillère d'Etat, Vaud
    Didier Castella, Conseiller d'Etat, Fribourg
    Serge Dal Busco, Conseiller d'Etat, Genève
    David Eray, Conseiller d'Etat, Jura
    Laurent Favre, Conseiller d'Etat, Neuchâtel

    Pierre Lambert, Préfet de la Haute-Savoie
    Christian Heison, Vice-président du Conseil départemental de la Haute-Savoie

    Clôture de la partie officielle des Rencontres WoodRise :
    Claude Haegi, Président des Rencontres WoodRise

Journée organisée en partenariat avec :

Bois et bien-être. Journée grand public, festive et ludique.

De 10h à 18h : Promenons-nous dans le bois !

 

ENTRÉE LIBRE

 

WOOD ART

 

  • Introduction

    Sophie Barenne, Coordinatrice des Rencontres WoodRise

    Claude Haegi, Président des Rencontres WoodRise et de Lignum Genève

  • C’est un voyage atypique au pays des sens et de la matière, révélé sous forme de conte.

    Au-delà du spectacle sonore et émotionnel, il s’agit d’explorer en profondeur le bois de résonance. Un projet combinant passion pour la nature, pour la musique et pour la liberté, une façon de découvrir les métiers de cueilleur d’arbres, de bûcheron, de scieur, de luthier et de musicien.

    Les célèbres « Dégustations de son » orchestrées avec passion par Céline Renaud, Directrice Générale et co-fondatrice de JMC Lutherie ont été organisées à plusieurs endroits renommés en Suisse et dans le monde entier.

  • Un forestier en Allemagne, Peter Wohlleben, a observé que les arbres de sa région communiquent les uns avec les autres et prennent soin de leur entourage.

    Ce savoir va changer votre regard sur le vivant, les arbres et les forêts !

    La projection est suivie d'un débat animé par Ernst Zürcher, scientifique suisse, ingénieur forestier, docteur en sciences naturelles, professeur, chercheur et écrivain.

  • Deuxième « Dégustation de son » présentée par Céline Renaud.

  • Une rencontre unique entre un musicien, Fabrizio Von Arx, violoniste virtuose, et son instrument d’exception, « The Angel » ex-Madrileño.

Laissons place à la Camerata du Léman pour une clôture festive, en musique !

Au programme (30 minutes environ) :

Mozart : Divertimento en Fa Majeur K138
Mendelssohn : Symphonie pour cordes N°2 en Ré majeur

 

Intervenants

PrénomNomTitre / OrganismeInfo

« Publications des rencontres WoodRise »

Le « Manifeste pour le bois » édité à l’occasion de cet événement, sera remis aux participants durant les Rencontres et distribué après dans nos différents réseaux.

Le résumé éditorialisé des présentations et échanges sera disponible dès le 15 février sur ce site.

Claude Haegi

Président du comité d’organisation des rencontres WoodRise et de Lignum Genève (promotion de la filière bois)

Président de la Fondation européenne FEDRE pour le Développement durable des Régions.

Administrateur de sociétés dans les domaines : transports, énergie, logements, média, services et santé.

Membre d’honneur et ancien président du Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux du Conseil de l’Europe (CPLRE).

Ancien président du Gouvernement de la République et Canton de Genève et ancien Maire de Genève.

www.fedre.org

Hans Zurbrügg

Holzeinkauf / Aussendienst Swisskrono AG

www.swisskrono.ch

Hervé Houin

Directeur Territorial de l’Office National des Forêts Auvergne-Rhône-Alpes

Ingénieur Général des Ponts, des Eaux et des Forêts.

L'ONF Auvergne-Rhône-Alpes, en quelques chiffres :

Superficie forestière gérée :582 000 ha, dont 426 000 ha de forêts communales et départementales, 156 000 ha de forêts de l’Etat

Volume des bois commercialisés : 1 460 000 m3, dont 76% résineux

700 personnels fonctionnaires et assimilés, qui assurent l’encadrement technique et administratif des missions

530 personnels ouvriers (360 ETPT compte-tenu des temps partiels hivernaux) qui réalisent des prestations de travaux dans de nombreux domaines de compétences : sylviculture, environnement, restauration des terrains en montagne, taille et élagage, entretien de rivière, équipement d’accueil du public et aménagements touristiques

Organisation : 1 direction territoriale, 6 agences territoriales, 1 agence travaux, 1 agence Etudes, 1 agence RTM Alpes du Nord (Restauration des Terrains en Montagne)

Domaines d’expertise de l’ONF : gestion forestière, expertises d’arbres, études environnementales, études paysagères et aménagements de sites, gestion de rivières et de zones humides, risques naturels.

www.onf.fr

Ernst Zürcher

Ernst Zürcher est ingénieur forestier, docteur en sciences naturelles, professeur émérite et chercheur en sciences du bois à la Haute École spécialisée bernoise, chargé de cours à l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), à l'École Polytechnique Fédérale de Zurich (ETHZ) ainsi qu’à l’Université de Lausanne (UNIL).

Il étude plus particulièrement les structures temporelles des arbres (la chronobiologie) et leurs potentiels de séquestration de carbone.

Il est l'auteur du livre « Les Arbres entre Visible et Invisible » (Actes Sud 2016) et « Die Bäume und das Unsichtbare » (AT-Verlag 2016).

Florian Steierer

Economic Affairs Officer, UNECE/FAO Forestry and Timber Section

Florian Steierer travaille à la section commune des forêts et des industries du bois de la Commission Economique de l’Europe (CEE) et de la FAO à Genève depuis 2013.

Ses travaux portent principalement sur les marchés des produits forestiers et la gestion durable des forêts dans l’hémisphère nord du monde. Auparavant, il avait occupé le poste d'agent forestier du bois-énergie à l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture à Rome. Il a aussi travaillé sur les bilans de bois à l'Université de Hambourg, Allemagne et a participé à la dernière étude européenne sur les perspectives du secteur forestier.

M. Steierer tient un double-diplôme d’un ingénieur forestier franco-allemand et est diplômé de l'Albert-Ludwigs-Universität de Fribourg, Allemagne, et de l'École Nationale du Génie Rural, des Eaux et des Forêts de Nancy, France.

www.unece.org/forests

Roger Beer

Ingénieur forestier EPFZ/SIA, responsable du secteur des forêts et des arbres isolés à l'État de Genève

Né en 1956 à Genève, de parents bernois et zurichois, Roger Beer fait toutes ses écoles à Genève, au Petit-Saconnex. Parfaitement bilingue, se débrouillant en anglais et en espagnol, après une maturité classique, Roger Beer part à Zürich et devient, en 1980, ingénieur forestier à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zürich (EPFZ).

Après un premier poste comme assistant aux Conservatoire et Jardin botaniques de Genève, il devient adjoint aux parcs et promenades, avant de diriger pendant près de 20 ans le service des espaces verts et de l’environnement (SEVE) de la Ville de Genève.

Indépendant comme ingénieur conseil ensuite pendant près de 10 ans, il rejoindra l’Etat de Genève en 2014 pour reprendre le secteur des forêts et des arbres isolés. Par sa fonction, il applique la loi forestière pour gérer les forêts de Genève tout en appliquant le règlement sur la conservation du patrimoine arboré qui permet d’assurer la sauvegarde des arbres hors forêts. Il est entouré de techniciens arbres et de techniciens forestiers, soutenus par une équipe administrative.

Il a siégé au parlement cantonal de 1989 à 2001, sous les couleurs radicales. Il est engagé, à titre bénévole, dans plusieurs associations ou fondations à caractère social ou caritatif. Enfin, il préside la société suisse de dendrologie (la science des arbres !) depuis plus de 20 ans.

Jean Rosset

Conservateur des forêts, DGE, Président de la Société Forestière Suisse

Après des études d’ingénieur forestier à l’EPZ, Jean Rosset est parti vivre avec sa famille plusieurs années dans l’Himalaya bhoutanais où il a travaillé tout d’abord pour le compte des Nations Unies (FAO), puis pour l’ONG suisse Helvetas. Il a ensuite été directeur d’un bureau d’études privé avant de travailler pour l’Office fédéral de l’environnement en tant qu’inspecteur fédéral des forêts pour la Suisse romande.

Depuis 2009, il est conservateur des forêts à la Direction générale de l’environnement du Canton de Vaud.

Il est depuis 4 ans président de la Société forestière suisse.

Société Forestière Suisse

Marc Chardonnens

Directeur de l’Office fédéral de l’Environnement (OFEV)

Depuis avril 2016, M. Marc Chardonnens est directeur de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV). Dans cette fonction, il préside la direction de l'OFEV. Les divisions Affaires internationales et Communication de l'office lui sont directement subordonnées.

Né en 1960, Marc Chardonnens grandit à Monthey (Valais). Il obtient en 1987 son diplôme d'ingénieur-agronome à l'École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). En 1995, il devient également titulaire d'un Master of Public Administration de l'Institut des hautes études en administration publique de l'Université de Lausanne (IDHEAP).

De 1987 à 1995, il travaille comme collaborateur scientifique à l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage avant d'y occuper le poste de chef de la section Déchets urbains de 1995 à 2004. Ensuite et jusqu'en 2016, il dirige le Service de l'environnement rattaché à la Direction de l'aménagement, de l'environnement et des constructions de l'État de Fribourg. C'est à ce titre qu'il préside de 2011 à 2015 la Conférence des chefs des services de la protection de l'environnement (CCE).

Il s'engage également au niveau intercantonal par le biais de différents mandats dans le domaine de la protection de l'environnement et de la gestion des déchets. Ces activités lui permettent de se familiariser avec les processus politiques, les administrations fédérale et cantonale ainsi que les spécificités économiques et écologiques de la Suisse.

Lors de sa séance du 27 janvier 2016, le Conseil fédéral nomme Marc Chardonnens au poste de directeur de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV).

OFEV

Patrick Molinié

Responsable développement Construction FCBA, Coordinateur International Ecosystème Woodrise

Responsable Développement Construction au sein de l’Institut Technique FCBA, je suis en charge de concevoir et de coordonner des projets d’innovation, de développement économique et stratégique ou de recherche, destinés à favoriser le développement de l’usage du bois dans la construction et l’habitat durable.

En 2017 j’ai eu le plaisir de créer le 1er congrès Woodrise à Bordeaux avec comme idée originale de lancer un évènement international orienté vers le marché de la construction bois et de moyenne et grande hauteur.

Woodrise fut un véritable succès au-delà de toutes espérances. Les raisons de cette dynamique peuvent se résumer en 3 mots : attente du marché, capacité à fédérer à l’échelle internationale et surtout esprit d’équipe indispensable pour réussir un tel challenge.

Woodrise poursuit maintenant sa route et se transforme en véritable écosystème international et parcourt le monde avec notamment l’organisation des rencontres WoodRise Genève, Alpes • Léman • Jura, Suisse romande et départements français frontaliers fin janvier 2019 sous la coordination de Lignum Genève, et en octobre 2019 se tiendra à Québec la seconde édition du Congrès International sous le pilotage de FP Innovations.

woodrise.org

Lionel Piet

Directeur général de la coopérative COFORET

Ingénieur agronome (Ecole nationale supérieure agronome de Toulouse), complété d’un master en stratégie d’entreprises CPA. Dans l'amont de la filière forêt bois depuis octobre 2011 en tant que directeur général de la coopérative COFORET

CRÉÉE PAR DES PROPRIETAIRES… POUR DES SOCIETAIRES !
Implantée dans les régions Auvergne - Rhône-Alpes et Bourgogne - Franche-Comté, COFORET est un acteur de la filière forêt-bois qui accompagne les propriétaires dans la gestion, l’entretien et l’exploitation de leurs parcelles forestières, et dans la vente de leurs bois. Reconnue « Organisation de Producteurs », la coopérative est présente sur 12 départements et rassemble plus de 19 000 adhérents. Elle fait partie des plus grosses coopératives forestières françaises avec 700 000 m3 de bois collectés.

DES SERVICES ADAPTES À TOUS LES BESOINS
En intervenant en amont, notre service « Gestion de Propriété – Aménagement des Territoires » propose des estimations de parcelle ou de propriété, établi des documents de gestion comprenant un diagnostic, un planning des travaux et coupes et une cartographie, conseille les porteurs de projet et les accompagne dans l’élaboration de demandes d’aides.
Nos techniciens réalisent ensuite (ou sous-traitent aux entreprises d’exploitation forestières de la région) les travaux programmés. Notre expérience de sylviculteur nous permet d’assurer la réalisation des travaux quelles que soient les caractéristiques de la forêt ou du massif grâce à plusieurs techniques d’exploitation (manuelle, mécanisée, câble téléphérique…).
Soucieuse de rendre accessibles et exploitables les parcelles forestières, de les valoriser et de les sécuriser, la coopérative construit et entretien des routes et pistes forestières, des places de retournement et de dépôt de bois. En effectuant un tri, nos techniciens orientent les différentes qualités vers des débouchés à forte valeur ajoutée et apportent au propriétaire la certitude de vendre les bois au meilleur prix, dans le respect des normes environnementales.

UN ACCOMPAGNEMENT DE A à Z
En travaillant d’amont en aval de la filière, COFORET suit attentivement ses chantiers, sélectionne avec attention ses partenaires afin de garantir la traçabilité du bois et certifier une gestion durable et respectueuse de l’environnement, tout en assurant des approvisionnements adaptés et réguliers pour les entreprises locales.

www.coforet.com

Willy Berthoud

Directeur associé de Cadwork

Cadwork, éditeur logiciel 3D CFAO, spécialiste de la construction bois, la menuiserie et l'agencement

Leader mondial sur le marché des solutions et logiciels pour la construction depuis près de 30 ans, le groupe cadwork propose une gamme complète et flexible de modules de conception et de production, couvrant tous les domaines d'applications de la construction bois tels que :

Charpente traditionnelle, ossature, chalets, bâtiments publiques, etc…
Menuiserie et agencement
Conception, modélisation de terrain, chiffrage, gestion de chantier
BIM et échanges de données (IFC)
Production et pilotage machines charpente, ossature, lamellé collé et menuiserie
Relevé de mesure laser Leica et Pointcloud (nuage de points)
Présentation de projets (WebGL, rendus, PDF 3D…)

www.cadwork.com

Daniel Ingold

Ingénieur HES en technique du bois | Directeur Cedotec, office romand de Lignum

Directeur du Cedotec depuis 2015, chef de projet dans une entreprise spécialisée dans la construction modulaire de 2011 à 2015, responsable du service technique du Cedotec de 2001 à 2011.

Le Cedotec, Centre dendrotechnique ('dendron' (δέντρο) - arbre, en grec), est un organisme indépendant de promotion du bois pour la Suisse romande.

Le Cedotec est également l'Office romand de Lignum , Economie suisse du bois, l'organe faîtier de la filière bois. L'une des synergies qui illustre l'étroite collaboration entre ces deux entités, est le partage de certains contenus en ligne.

Le Cedotec soutient les Communautés d'action régionale (CAR) de Lignum, qui sont des associations bénévoles. Elles accomplissent un travail de proximité dans chaque canton romand.

www.cedotec.ch

Eric Müller

Directeur de Fagus Suisse SA

Directeur de Fagus Suisse SA. Post Diplômé ETS en CIM option logistique et production, Post Diplômé ETS en Informatique. Avec un arrière-plan technique et une longue carrière dans les technologies de l’information, je m’engage à fond pour la durabilité à travers le projet Fagus Suisse SA.

Comment peut-on remplacer l'acier et le béton dans la construction d'immeubles à plusieurs étages par des matériaux renouvelables ? La construction en bois est dans le trend mais nécessite des produits de haute performance afin de satisfaire aux exigences des Architectes et des Ingénieurs qui souhaitent construire des bâtiments aux structures filigranes et épurées. Le hêtre a des caractéristiques de solidité très intéressantes mais c'est une essence sauvage et difficile à travailler.

Quelles sont les innovations nécessaires afin de pouvoir s'en servir quand-même? Trouver des solutions à ces problématiques est le challenge que s'est fixé la startup Fagus Suisse SA.

www.fagussuisse.ch

Pascal Gontier

Architecte, Atelier Pascal Gontier

Postgrade de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne en Architecture et Développement Durable, Master Européen en Architecture et Développement Durable (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, Architecture et Climat Université de Louvain, Ecoles d'Architecture de Toulouse et Montpellier, Architectural Association of Architecture - Londres).

La démarche de l'Atelier Pascal Gontier est nourrie depuis son origine par un goût prononcé pour l'innovation et l'expérimentation, ainsi que par un engagement fort et des compétences reconnues dans le domaine du développement durable. L'Atelier Pascal Gontier a acquis un savoir-faire spécifique dans la conception architecturale dans laquelle l'ingénierie environnementale prend une part importante.

Références

L'Atelier Pascal Gontier réalise des bâtiments en pointe en matière de performances énergétiques et environnementales : Bâtiment de Sciences Humaines et Sociales en ossature bois et en ventilation naturelle assistée pour l'Université Paris Ouest Nanterre, résidence étudiante à énergie positive pour Valophis, logements passifs pour la RIVP, l'OPIEVOY, la SIEMP Ecole Justin Oudin pour la Ville d'Issy-les-Moulineaux... Il travaille aussi sur des projets d'urbanisme et territoriaux.

www.pascalgontier.com